La Caisse d’Allocation familiale est un organisme de la Sécurité sociale qui garantit le versement de plusieurs prestations, notamment les allocations familiales, l’allocation de rentrée scolaire, les APL, etc. Lorsque vous devenez micro-entrepreneur, vous percevrez des avantages de revenus.

Quelles sont les aides de la CAF pour les autos entreprises ?

Pour aider les auto-entrepreneurs à lancer leur activité en cas de difficulté financière, la Caisse d’Allocation familiale ou CAF leur offre plusieurs aides économiques, dont le Revenu de Solidarité Active et la prime d’activité.

Le Revenu de Solidarité active

Conçu pour ceux qui ont de faibles ressources ou ceux qui ne touchent pas de salaire, c’est une aide financière leur assurant un revenu minimum. Pour l’auto-entrepreneur, le RSA garantit un niveau de vie minimum lors du démarrage de l’auto-entreprise ou au cas où ils ont une certaine difficulté avec leurs activités.

Pour profiter de cette aide, quelques critères sont indispensables :

• Être âgé de plus de 25 ans,
• Être âgé entre 18 et 25 ans et devrait travailler au moins 2 ans au cours des 3 dernières années,
• Être âgé entre 18 et 25 ans et avoir un conjoint de plus de 25 ans,
• Être âgé entre 15 et 25 ans, avoir un enfant à charge ou à naître, être enceinte avec un enfant à charge ou même plus,
• Domicilier en France,
• Disposer d’un revenu mensuel moyen inférieur à 10 284 euros mensuels en 2020,
• Avoir un chiffre d’affaires inférieur à 72 600 euros pour les activités de services, libérales ou d’artisanat, et 176 200 euros pour les activités de vente de marchandises.

N’étant pas fixe, le montant du RSA dépend de ressources financières et de la composition du foyer du demandeur, c’est-à-dire des ressources du conjoint et du nombre d’enfants à sa charge.
Pour calculer ce montant, il faut utiliser cette formule : RSA = montant forfaitaire – ressources mensuelles du foyer.

La prime d’activité

La prime pour l’emploi et le RSA activité ont été remplacé par cette prime. Il s’agit d’une aide financière visant à augmenter le revenu des actifs aux ressources moyens dans la limite de certains plafonds. La prime d’activité favorise également l’amélioration d’une activité professionnelle.
Elle repose sur une déclaration de revenus trimestrielle tout en tenant compte des ressources du foyer.

La prime d’activité requiert quelques critères :
• Avoir au minimum 18 ans,
• Disposer d’un statut de travailleur salarié ou indépendant,
• Résider en France de façon stable et efficace,
• Être français, ou ressortissant de l’espace économique européen, de la Suisse ou avoir vécu depuis plus de 5 ans en France,
• Avoir une ressource moyenne

Le montant de la prime d’activité varie selon la composition du foyer (du conjoint et enfant à charge), ainsi que ses ressources c’est-à-dire tous les revenus soumis à l’impôt sur le revenu.

Pour recevoir cette aide auto-entrepreneur, le demandeur doit avoir une déclaration de ses bénéfices non commerciaux (BNC) ou ses bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Sans cette déclaration, la prime d’activité sera calculée à partir du chiffre d’affaires déclaré.