Peut-on cumuler chômage et auto entreprise?

Le chômage implique parfois dans une situation difficile en termes financière. La solution ? Cumuler chômage et auto entrepreneur. Non seulement, c’est un bon moyen  pour le lancement de votre aventure professionnelle indépendante ; mais c’est la meilleure option également afin de profiter d’une sécurité financière. A travers cet article, nous allons vous dévoiler qu’on peut cumuler les 2.

Chômage auto entrepreneur, est-ce vraiment possible ?

Bien évidemment, il est possible de posséder les deux statuts à la fois. Cela signifie que vous pouvez cumuler une quelconque activité en tant qu’auto entrepreneur et percevoir des allocations chômage. A noter, le montant de ce dernier ne peut pas dépasser le revenu moyen lors de la dernière activité salariée.

Les conditions pour cumuler le chômage avec l’auto entrepreneur

En général, les conditions concernent surtout celles de l’attribution des allocations mis en place par Pôle Emploi. Il est indispensable de déclarer l’activité en auto entreprise à cet organisme. Puis, il vous demandera de déclarer les revenus générés par mois. A partir de ces points, Pôle Emploi évaluera si le concerné possède ou non de revenu et effectuera le calcul du montant.

Le fonctionnement de l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi) pour le chômage auto entrepreneur

Avec cette alternative, les allocations chômage perçues varient en fonction de la situation, soit une ARE complète ou partielle.
• Première situation : la nouvelle activité de l’auto entrepreneur ne dégage aucun chiffre d’affaires ou c’est très faible. Dans ce cas, l’ARE sera versée intégralement au bénéficiaire.
• Deuxième situation : l’auto entrepreneur génère de revenu dans l’exercice de son activité. Alors, il ne percevra qu’une partie de l’ARE.
Afin de déterminer votre droit aux allocations chômage, un abattement fiscal forfaitaire sera appliqué sur votre chiffre d’affaires, à savoir : 71 % pour les activités commerciales, 50 % pour les prestations de services artisanales et commerciales et 34 % pour les activités libérales non réglementées.

Comment faire un choix entre l’ARE et l’ARCE ?

Il est bon à noter qu’il existe deux types d’aides pour faciliter votre démarche chômage et auto entrepreneur. D’abord, l’ARE ou Aide au Retour à l’Emploi. Il s’agit des allocations chômage tout simplement. En effet, les bénéficiaires de l’ARE touchent des allocations mensuelles sur une durée assez longue. Celui-ci est défini selon les derniers contrats salariés. Et l’autre dispositif consiste l’ARCE : Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise. Si vous avez besoin d’une plus grosse somme pour se lancer dans l’activité auto entreprise, l’ARCE est la bonne option. Effectivement, cet aide permet à son bénéficiaire d’obtenir 45% des allocations chômage. Celui-ci se présente sous forme de capital et le versement se fait en deux fois. La première tranche est effectuée lors de la création ou la reprise de la micro entreprise. Et la deuxième tranche n’est versée qu’après 6 mois.
Il faut donc bien choisir entre l’ARE ou l’ARCE, car les deux ne se cumulent pas. Sachez qu’en adoptant l’ARCE, vous ne serez plus considéré étant un demandeur d’emploi. Par conséquent, il n’y a plus d’allocations chômage à bénéficier.