Quelles sont les aides sociales pour l’auto entrepreneur?

Pour encourager la création d’entreprise, on a mis en place différentes aides. Démarrer une nouvelle activité en auto entrepreneur est devenu une affaire simple grâce à l’appui de ces aides sociales. Vous souhaitez découvrir quelles sont les aides sociales de l’auto entrepreneur ? Alors, vous devez suivre cet article.

Qu’est-ce qu’on entend par les aides sociales de l’auto entrepreneur ?

En majorité, qui disent aides sociales sous-entendent des aides financières. Par contre, d’innombrables  types d’aides existent pour faciliter la création ou la reprise d’une auto entreprise : les dispositifs d’accompagnement,  les aides financières  ainsi que les différentes aides liées à votre statut.

Les dispositifs d’accompagnement

Toujours dans le but de favoriser l’auto entreprise, on a mis en place divers dispositifs d’accompagnement : ACRE, ARCE, CAPE, NACRE.

L’ACRE ou l’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise

C’est un avantage pour ceux qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise. Cela consiste à une réduction dégressive et partielle des cotisations sociales pendant la première année d’activité. Le taux est à calculer suivant le type d’activité. Mais, si les revenus d’activités sont supérieurs à 41,136 €, alors il n’est pas possible de bénéficier d’une exonération des cotisations sociales

L’ARCE ou l’aide à la reprise ou à la création d’une entreprise

C’est  à peu près la même que l’ACRE, certes. Mais, l’ARCE est surtout dédiée au demandeur d’emploi éligible à l’ARE (aide au retour à l’emploi). En effet, l’auto entrepreneur va percevoir 45% des droits restants à l’ARE sous forme de capital. Cette somme lui permet de se lancer dans son nouvelle activité. Le versement se déroule en deux parties : le premier lors de la création ou la reprise d’activité et le reste 6 mois après la date de création ou de reprise.

Le CAPE ou contrat d’appui au projet d’entreprise

Comme son nom l’indique, celui-ci accorde une attention particulière au soutien aussi bien financier que matériel d’un auto entrepreneur pour l’accompagner dans le développement de son micro entreprise. Cette aide est une initiation de la part d’une association ou d’une entreprise,  en contrepartie d’une formation liée à la préparation (de création ou reprise d’entreprise) ainsi qu’à la gestion d’entreprise. La durée du CAPE s’étend jusqu’à 12 mois maximum, renouvelable deux fois.

Le NACRE ou nouvel accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise

Ce dispositif offre à l’auto entrepreneur  une possibilité d’être accompagné et souscrit sur un prêt à taux zéro. Pour une durée de 3 ans, un organisme conventionné vous accompagne dans la structuration de votre activité.

Les aides financières de l’auto entrepreneur

Avec le statut d’auto entrepreneur, il est toujours possible de percevoir certaines allocations.

L’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE)

Cela concerne les demandeurs d’emploi touchant déjà l’ARE mais qui poursuivent également le parcours d’un auto entrepreneur. Il est indispensable que le concerné déclare mensuellement à Pôle emploi les revenus générés par l’activité. Et à partir de cela, il évaluera le montant de l’allocation.

L’allocation de solidarité spécifique (ASS)

Si vous êtes demandeur d’emploi mais vos droits au chômage sont épuisés, alors vous pourrez bénéficier d’une ASS.

Le revenu de solidarité active (RSA)

Les bénéficiaires de RSA ont le droit d’obtenir cette aide financière pendant un certain temps et sous certains critères. En effet, le RSA peut être maintenu durant 3 mois à compter de la date de création de l’auto entreprise.  A l’issue de ce trimestre, une déclaration de CA doit être effectuée à la CAF afin de continuer à bénéficier du RSA.

La Prime d’activité

Cette allocation est peu connue. Par contre, elle participe largement au lancement de l’activité en tant qu’auto entrepreneur. La prime d’activité tient compte de la composition familiale et du revenu global du foyer. Elle est virée sous les conditionnements de la CAF.