Mot-Clefrenouveler capitalisme

1
Sur un petit air de printemps
2
« TU ES CE QUE TU FAIS, PAS CE QUE TU DIS »
3
Les territoires en transition: pour une vision positive de l’avenir !
4
Good Capitalist Party: Une soirée pour les capitalistes éclairés !
5
Pierre Rabhi, un colibri à écouter
6
Le Labo de l’ESS : 50 propositions pour faire bouger les choses
7
Salon de l’innovation financière pour le développement les 4 et 5 mars 2010
8
Forum Mondial de L’Economie Responsable! – World Forum Lille 09
9
Sociale et solidaire, l’économie qui sait où elle va
10
Définition du Social Business

Sur un petit air de printemps

Les oiseaux qui gazouillent, la nature qui nous offre ses plus doux parfums, le soleil qui nous réchauffe la peau ainsi que le cœur. Le printemps n’est-il pas la meilleure saison pour décider de changer ? D’avancer vers des choses nouvelles ? De contribuer à la prise de conscience que nous vivons dans un monde matériel qui ne laisse plus place aux valeurs essentielles ?

Cet article est un plaidoyer pour le changement. Prendre le temps de regarder l’évolution d’une fleur, d’écouter le bruit des oiseaux au lieu du son de son Ipod, prendre le temps également de retrouver les siens et de partager des moments simples. Un dîner composé avec des fruits et légumes de saison si possibles bios. Décider de se déplacer à pied ou de prendre son vélo. Sourire à la vie, car je suis convaincue du bien fondé de l’optimisme.
A travers ces quelques lignes, je cherche juste à vous toucher sur tout ce qui nous entoure, que même si le monde est totalement déréglé, déconnecté des réalités naturelles qui lui servent pourtant de fondations, il existe encore des choses à faire au quotidien pour, à son échelle, se diriger vers la si connue « sobriété heureuse » de Pierre Rabhi.

Cet article également pour vous parler de TEDx (= independently organized events), une organisation étatsunienne, qui a pour but de diffuser la connaissance mais également des idées neuves et alternatives. TEDx consiste en l’organisation d’événements où de nombreux intervenants viennent partager leurs idées. Tout cela dans le but de changer les attitudes et les vies de milliers de gens. Ainsi de nombreux grands esprits se sont retrouvés sur la scène de TEDx.

Nous vous invitons à aller les découvrir sur le site à la base du mouvement : http://www.ted.com mais également sur le site de TEDx Paris, qui s’est développé il y a quelques années : http://www.tedxparis.com . La communauté TEDx ne cesse de s’agrandir avec des événements partout dans le monde. Et si vous faisiez parti(e) du mouvement ?

Anaïs P.

« TU ES CE QUE TU FAIS, PAS CE QUE TU DIS »

Ces mots à première vue ne vous rappellent peut être pas grand-chose. Et pourtant…Lors du sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992, une petite fille de 12 ans, Severn Cullis-Suzuki, a interpellé les dirigeants de notre monde afin de faire entendre sa voix et la voix des milliers de gens fatigués des discours politiques et en attente d’actions. Cette petite a aujourd’hui 29 ans et attend son première enfant.

Jean-Paul Jaud, à qui l’on doit le superbe film documentaire « Nos enfants nous accuseront », poursuit dans sa lignée avec « Severn, la voix de nos enfants ». Ainsi à travers ce long-métrage documentaire, il rend hommage à ce discours en mettant en scène les alternatives et les solutions que de nombreuses personnes ont cherché à développer afin de ne pas sombrer dans le pessimisme ambiant.
Ce film nous amène également à réfléchir aux urgences et aux défis qui se présentent à nous afin de laisser un monde différent aux générations futures.

Pour vous donner encore plus envie de foncer au ciné, voici la bande-annonce :

[youtube SxiLxElBnqc]

Ce long-métrage sera projeté en France à partir de mercredi (10 novembre).
Voici le lien vers les lieux de projection, si le film n’est pas dans votre ville, n’hésitez pas à organiser une projection .

Anaïs P.

Les territoires en transition: pour une vision positive de l’avenir !

Face au pic pétrolier et au changement climatique, beaucoup d’entre nous en viennent à se demander comment allons-nous nous nourrir? Comment allons-nous nous déplacer? Comment allons-nous produire de l’énergie et des biens?, etc. Que de questions angoissantes et qui parfois nous contraignent à percevoir les prochaines décennies de façon noire et déprimante.

Cependant il existe des solutions !!!!! Les groupes de transition.
En refusant de sombrer dans le pessimisme, ils agissent et mettent en place différentes actions comme:

  • Recréer une agriculture locale et biologique,
  • Structurer des réseaux d’entrepreneurs locaux,
  • Bâtir des écoquartiers,
  • Développer les énergies renouvelables, etc.

Ce mouvement a été lancé par Rob Hopkins et ses étudiants à Kinsale (Irlande) et a permis en 2006 à Totnes (Angleterre) de devenir la première ville en transition. Actuellement, il existe plus de 250 initiatives de transition dans le monde.
Non seulement ces groupes mettent en place des modèles viables mais ils permettent de recréer du lien social autour de grands événements.
Nous avons décidé de vous présenter ces initiatives car elles incitent à construire un monde durable et équitable, ce qui englobe les valeurs inhérentes au social business.

Pour en savoir davantage sur ce mouvement, voici un lien vers le site internet à l’origine du projet: http://www.transitionnetwork.org/
Le site internet français: http://villesentransition.net/transition/
Et davantage d’informations sur Ekopédia.

Anaïs P.

Good Capitalist Party: Une soirée pour les capitalistes éclairés !

Cette année encore, South by Southwest Interactive a réuni à Austin (Texas) pendant 5 jours des milliers de web startups et autres geeks du monde entier autour d’une avalanche de démos, conférences et festivals dévoilant les dernières nouveautés en matière d’Internet et de technologies émergentes.

Mais cette année, l’évènement phare du rassemblement fut sans conteste la « Good Capitalist Party », une soirée entièrement dédiée aux entrepreneurs sociaux.

Organisée hier soir 16 mars et sponsorisée par un panel d’organisations innovantes telles l’Acumen Fund ou Social Capital Markets, cette soirée exceptionnelle a rassemblé plus de 600 personnes qui ont eu l’opportunité de découvrir le social business et d’échanger avec des entrepreneurs sociaux. Les heureux participants ont également pu bénéficier de conseils sur les meilleurs moyens de créer leur propre entreprise sociale et les appuis et financements à disposition. Parmi les adeptes, on a notamment compté des représentants de grandes sociétés telles que Apple, Cisco ou encore IBM, preuve que les cloisons entre mastodontes du capitalisme et entreprises sociales commencent à tomber.

Une question pourtant. Pourquoi une soirée célébrant l’entrepreneuriat social en guise de cérémonie de clôture d’un rassemblement autour du web et des nouvelles technologies ?

Tout simplement parce qu’il existe de nombreuses similarités entre les web startups et les startups sociales! Les fondateurs de web startups font en effet souvent référence à leur volonté de « changer le monde » à travers leurs applications et, comme nous l’a rappelé Tech 4 Society, les nouvelles technologies peuvent fournir des solutions extraordinaires à de multiples problématiques sociales.

Le rassemblement South by Southwest Interactive a eu lieu à Austin, Texas, du 12 au 16 mars 2010. Pour en savoir plus sur cet événement, visitez le site de South by Southwest.

Chrystel C.

Pierre Rabhi, un colibri à écouter


Paysan, écrivain, philosophe et conférencier, Pierre Rabhi est un homme engagé et qui a beaucoup de choses à nous faire partager.

A travers ses interventions et ses moyens de sensibilisation (livres, sites internet, etc.), il nous emmène vers une vision nouvelle du monde.

Une possibilité de changer ses habitudes et d’entrer dans le mouvement afin d’honorer la Terre et surtout de la respecter, mais également afin que tout un chacun, d’où qu’il vienne, puisse vivre avec de nouvelles valeurs : la sobriété heureuse, l’autonomie, la coopération et la compassion.


Un message fort et simple à la fois qui permet de replacer l’être humain et la nature au cœur des priorités.

Si vous souhaitez en savoir plus et agir, vous pouvez signer la Charte Internationale pour la Terre et l’Humanisme ou encore consulter les différents livres et sites internet de Pierre Rabhi. Le site Colibris Mouvement pour la Terre et l’Humanisme est une mine d’or quant aux possibilités d’action que nous pouvons entreprendre chacun à notre échelle.

Sites internet :

Colibris Mouvement pour la Terre et l’Humanisme :

http://www.colibris-lemouvement.org/index.php/TH

Blog de Pierre Rabhi :

http://www.pierrerabhi.org/blog/index.php

Association Terre et Humanisme :

http://www.terre-humanisme.org/

Livres :

Terre Mère, homicide volontaire ? – entretiens avec Jacques-Olivier Durand – Editions le Navire – 2007

La Part du Colibri, l’espèce humaine face à son devenir – Editions de l’Aube – 2006

Conscience et Environnement, la symphonie de la vie – Editions du Relié – 2006

Graines de Possibles, Regards croisés sur l’écologie – avec Nicolas Hulot – Calmann Levy – 2005

Parole de Terre – Editions Albin Michel – 1996

Le Recours à la Terre – Editions Terre du Ciel – 1995

L’Offrande au Crépuscule – Editions l’Harmattan – 1989 et réédition 2001

Le Gardien du Feu – Albin Michel – 1986 (éditions de Candice) et réédition 2003

Du Sahara aux Cévennes ou la reconquête du songe – Albin Michel – 1983 et réédition en 1995

Posté par Anais P.

Le Labo de l’ESS : 50 propositions pour faire bouger les choses

L’économie sociale et solidaire représente 200 000 entreprises et 2 millions de salariés en France et ne cesse de s’étendre à d’autres parties du monde (Europe, Amérique Latine, etc.).

De nombreuses personnes se rassemblent ainsi autour de démarches innovantes  afin de produire, consommer et décider autrement. Dans le but d’agir et de convaincre, le Labo de l’ESS s’est ainsi lancé dans l’action grâce à 50 propositions pour changer de cap.

Mais qu’est ce que le Labo de l’ESS ? C’est une démarche participative qui vise à mobiliser les acteurs de l’ESS autour d’une même plateforme. C’est également un partage de messages clés et de propositions fortes en faveur de l’ESS et à installer dans le débat public.

Cette initiative se divise en trois temps, à savoir :

  1. La R&D (janvier à octobre 2009) : construction d’un premier ensemble de réflexions et de propositions, rassemblant de nombreux acteurs, personnes et organisations.
  2. Le prototype (1er novembre au 31 décembre 2009) : mise en débat du contenu et des propositions.
  3. Le produit final (janvier à avril 2010) : à partir des commentaires reçus et des résultats du sondage,  une plateforme sera développée afin de mener à une action publique dans le cadre des élections régionales.

Alors n’attendez plus, votre avis compte ! Le site internet  (http://www.lelabo-ess.org/) vous invite d’ailleurs à réagir, commenter et à proposer !

Pour finir, n’oubliez pas que c’est le mois de l’économie sociale et solidaire, voici en cadeau la vidéo de cette édition:

[youtube zOJT8_lAvSo]

Posté par Anais P.

Salon de l’innovation financière pour le développement les 4 et 5 mars 2010

A l’occasion du Salon de l’innovation financière pour le développement organisé par l’Agence Française du Développement (AFD), la Bill & Melinda Gates Foundation et la Banque Mondiale, un concours est lancé afin de collecter les meilleures propositions qui pourront être adaptées et répliquées à grande échelle.

Les projets ont pour but de faire émerger et soutenir de nouvelles idées de mécanismes de financement pour répondre aux défis actuels du développement.

Afin de participer à ce concours, les candidats doivent être issus d’organisations concernées par l’innovation financière pour le développement, à savoir : les institutions financières, entreprises privées, entrepreneurs sociaux, ONG, etc. Les particuliers ne peuvent concourir.

La date de remise des propositions a été fixée au 15 novembre 2009 et ils pourront être uniquement rendus en ligne à l’adresse suivante : www.fininnov.org

Pour le règlement : http://www.fininnov.org/fininnov_reglement.pdf

Dossier d’inscription : http://www.fininnov.org/fininnov_soumission_concours.pdf

Les finalistes seront conviés au salon, les 4 et 5 mars 2010 à Paris et les gagnants se verront remettre des prix pouvant atteindre 100.000 USD afin de les aider à mettre en œuvre leurs projets.

Le Salon proposera un panorama des mécanismes financiers novateurs répondant aux défis du développement et aura pour but de renforcer les synergies entre les différentes sources, instruments et acteurs pour stimuler l’innovation dans ce domaine.
De nombreux experts, entrepreneurs sociaux, universitaires et représentants du monde financier interagiront autour de conférences, d’ateliers de travail et d’un espace d’échange.

Les objectifs principaux de cet évènement sont, entre autres : faire avancer l’action et la réflexion, faciliter le partage des connaissances, étudier les approches les plus efficaces ainsi qu’encourager l’émergence de mécanismes financiers innovants.

Posté par Anaïs P.

Forum Mondial de L’Economie Responsable! – World Forum Lille 09

den
Penser c’est bien, agir c’est mieux! Tel est le slogan de la troisième édition du World Forum Lille. Après la diversité en 2007 et la protection de la planète en 2008, cette édition sera consacrée à « l’argent responsable » et à montrer que l’entreprise responsable n’est pas une utopie mais qu’elle existe réellement!

wflAvec la crise économique actuelle, ce salon est l’occasion de montrer qu’il existe d’autres façons de faire les choses et que les entreprises doivent utiliser leur ressources de façon plus responsable en privilégiant des stratégies à long terme, en intégrant des critères extra financiers dans leur décisions, en investissant dans des projets socialement responsables entre autres.

Ce forum ouvre donc le débat sur l’avenir de notre économie et la démarche à adopter pour généraliser les bonnes pratiques.

Le Forum Mondial de l’Economie responsable aura lieu à Lille les 19, 20 et 21 novembre 2009.

Pour plus d’infos:
Inscrivez-vous sur: http://2009.worldforum-lille.com/index.php?lang=FR
Site du forum: www.worldforum-lille.org

Sociale et solidaire, l’économie qui sait où elle va

Vous voulez découvrir une économie qui a du sens ?
En novembre, participez au Mois de l’économie sociale et solidaire !

Et si on mettait vraiment l’économie au service de l’homme ?

VISUEL_MESSAGE_MOIS_ESS

Les acteurs de l’Economie sociale et solidaire démontrent tous les jours qu’une autre forme d’économie est possible… le Mois de l’économie sociale et solidaire permet de le faire savoir !

Avec le Mois de l’économie sociale et solidaire, le mois de novembre est dorénavant un rendez-vous incontournable pour les acteurs de l’économie sociale et solidaire et pour les citoyens curieux d’une économie plus responsable qui sait répondre aux préoccupations des Hommes et des Territoires.

Ce Mois de l’économie sociale et solidaire permet de mettre un coup de projecteur sur les entreprises et les acteurs qui agissent au quotidien pour une économie plus humaine, une société plus équitable, des actions et des activités plus responsables et solidaires…

LOGO_MOIS_ESS

Plusieurs centaines de manifestations sont proposées aux citoyens par les acteurs de cette économie : manifestations vitrine sur l’économie sociale et solidaire, portes-ouvertes, visites d’entreprises, concerts associatifs, débats publics, journées de prévention…  Des événements réunis sous un même logo, celui du Mois de l’économie sociale et solidaire, et dans un  même programme régional.

Un site internet interactif  www.lemois-ess.org permet d’élaborer facilement son programme personnalisé en fonction de son territoire et de ses centres d’intérêts (économie, culture, sport, services à la personne, environnement, insertion…). On y trouve, également, des informations sur cette autre manière d’entreprendre qui pourvoie près de 10% des emplois salariés en France, on peut y consulter la liste des entreprises qui ont souhaité affirmer leur appartenance à l’économie sociale et solidaire  et les citoyens peuvent, eux-mêmes, s’engager pour favoriser la reconnaissance de cette économie indispensable à une société plus équitable et durable.

Rendez-vous sur le site www.lemois-ess.org et sur les territoires pendant tout le mois de novembre pour découvrir l’économie sociale et solidaire, près de chez vous, autour de thématiques et d’actions concrètes !bandeau_signature_mail

Bookmark and Share

Définition du Social Business

Alors un social business, c’est quoi exactement?

Ce terme qui a des allures de projet philanthropique n’a pourtant rien à voir du tout avec de la charité!

Avant toute chose, un social business, ou si vous préférez une « entreprise sociale », est une entreprise! Oui, une entreprise comme toutes les autres.

C’est à dire que contrairement aux associations, fondations ou autres organismes à but non lucratif dépendantes de financements extérieurs, un social business est une entité auto-suffisante financièrement qui n’a besoin de personne pour exister.

Cette nouvelle forme d’activité économique a été mise sur le devant de la scène par le Prix Nobel de la Paix 2006, Muhammad Yunus, également pionnier du micro crédit, dans le but de proposer une alternative au système actuel du tout-profit et ainsi en quelque sorte renouveler le capitalisme, en rendant à l’Homme sa place centrale.

C’est une entreprise qui a pour objectif d’apporter une solution à une problématique sociétale en se fondant sur un modèle économique différent qui adopte une vision plus globale de la création de valeur et se veut plus juste et éthique. Elle se contente de couvrir l’ensemble de ses coûts, essaie de gagner de l’argent mais n’est tendue exclusivement vers la maximisation du profit.

Elle consacre ses bénéfices à la diminution des coûts, et à la production d’avantages sociaux et elle ne rémunère pas ses actionnaires, elle se contente juste de les rembourser à hauteur de leur investissement.

Pour résumer, un social business, c’est une entreprise qui vise à être auto-suffisante financièrement, si ce n’est rentable, dans le but d’atteindre un objectif de mieux-être social et de maximiser son impact positif sur son écosystème.

En incarnant un modèle alternatif viable, le social business agit comme un véritable vecteur de changement.

Il faut toutefois savoir que les contours du concept restent flous et sont sujets à controverse, ce qui n’enlève rien à la puissance du modèle dont le coeur fait l’unanimité.

Et vous, quelle est votre définition du social business?

Bookmark and Share

LeSocialBusiness.fr Copyright © 2013. Tous Droits Réservés