Mot-Clefnouvelles technologies

1
KIVA : la première plateforme de prêts à des entrepreneurs
2
Tech 4 Society : maximiser l’impact social des innovations technologiques…

KIVA : la première plateforme de prêts à des entrepreneurs

Fondée en octobre 2005 et basée en Californie, cette ONG permet à de nombreuses personnes de prêter de l’argent (grâce au principe de la micro-finance) à des entrepreneurs de pays plus pauvres.

Elle a pour objectif de lier des individus afin de remplir sa mission principale qui est la lutte contre la pauvreté.

Les valeurs de Kiva sont simples : la dignité grâce à la création de véritables relations de partenariats, la responsabilité de rendre compte (il s’agit en effet de prêts et non de donations) et enfin la transparence qui est mise en avant par cette plateforme ouverte représentée par le site web de Kiva.

Mais comment cela marche-t-il ? Réponse en 6 étapes :

  1. Kiva a des partenaires locaux dans les pays en voie de développement qui sont en général des instituts de micro-finance. Ces acteurs sont en contact avec les entrepreneurs et prennent ainsi leur photo et notent leur projet.
  2. Les partenaires locaux téléchargent ainsi le profil de l’entrepreneur sur le site internet de Kiva.
  3. Les prêteurs choisissent un entrepreneur à qui ils souhaitent prêter de l’argent à l’aide de leur souris et leur connexion internet. Le transfert se fait grâce à Paypal ou à l’aide d’une carte de crédit.
  4. Kiva envoie les prêts effectués au partenaire local qui fournira l’argent à l’entrepreneur.
  5. L’entrepreneur rembourse son prêt au fur et à mesure au partenaire local. Ce dernier est en contact permanent avec Kiva.
  6. Quand le prêteur est remboursé, s’il le souhaite il pourra décider de prêter son argent à un autre entrepreneur ou encore faire un don à Kiva.


Il s’agit d’une manière simple et sûre d’aider des entrepreneurs qui ont besoin de peu pour arriver à réaliser leurs projets. Cette initiative a été d’ailleurs reconnue par de nombreux acteurs tels que The Times, The Skoll Foundation, 50 Best Websites 2008, etc.

Kiva bénéficie également d’un réseau de partenariats d’entreprises et institutions assez important. Nous pouvons entre autres citer Google, Youtube, Ernst&Young ou encore Ashoka, Clinton Global Institute et bien d’autres.
Si vous souhaitez en connaître davantage ou encore faire partie de l’aventure en prêtant vous aussi, voici le site internet (en anglais)


Anaïs P.

Tech 4 Society : maximiser l’impact social des innovations technologiques…

Développer des nouvelles technologies qui solutionnent des problèmes sociaux, voilà le thème de la conférence Tech 4 Society organisée à Hyderabad, en Inde, par Ashoka et la Fondation Lemelson, avec le soutien de Microsoft.

Cet évènement unique au monde, qui s’est tenu du 11 au 13 février dernier, a réuni plus de 200 entrepreneurs sociaux, managers et autres leaders d’opinion du monde entier afin d’échanger des idées, de partager des meilleures pratiques et de construire ensemble un monde où les nouvelles technologies apportent des solutions révolutionnaires aux grands défis économiques, sociétaux et environnementaux.

Les innovations mises en avant cette année ont touché à des domaines aussi variés que cruciaux : télémédecine, électrification rurale, énergies alternatives, agriculture, éducation, systèmes de paiement mobiles, accès à l’eau potable, etc.

Les comptes-rendus journaliers, rédigés par Leila Hoballah, sont consultables sur le blog de Danone Communities et  bourrés d’informations et de découvertes :

- Jour 1
- Jour 2
- Jour 3

L’une des initiatives présentées cette année nous a particulièrement inspirés : il s’agit de la collaboration entre l’entrepreneur social indien Hilmi Quraishi (Fellow Ashoka), créateur du ZMQ Softwares, et de l’entreprise privée Microsoft, qui nous prouve que le partenariat entre acteurs de la communauté et multinationales a du bon ! Pour en savoir plus sur ce formidable projet qui révolutionne la lutte contre la tuberculose en Inde, visionnez cette vidéo (11 minutes mais ça vaut la peine !) :

[youtube LotQFahHWUw&hl]

Enfin, à l’instar de la discussion entamée en anglais sur le site de www.socialedge.org sur le sujet des barrières au déploiement et à l’accès des nouvelles technologies créatrices de changement pour le plus grand nombre, nous aimerions vous inviter à débuter une discussion sur notre forum, en français cette fois, en se posant la question des nouvelles technologies créatrices de mieux-être social en France. A vos plumes pour cet échange virtuel, toutes les idées et initiatives sont les bienvenues !

Chrystel C.


LeSocialBusiness.fr Copyright © 2013. Tous Droits Réservés