Mot-Cleflivre

1
Le pouvoir aux fous !
2
Wangari Maathai, symbole d’espoir et de lutte

Le pouvoir aux fous !

«Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents…
Tous ceux qui voient les choses différemment, qui ne respectent pas les règles.
Vous pouvez les admirer, ou les désapprouver, les glorifier, ou les dénigrer.
Mais vous ne pouvez pas les ignorer. Car ils changent les choses.
Ils inventent, ils imaginent, ils explorent. Ils créent, ils inspirent. Ils font avancer l’humanité.
Là où certains ne voient que folie, nous voyons du génie.
Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde, y parviennent. »

[dailymotion x3472n]

Ces paroles tirées d’une publicité d’Apple constituent l’introduction idéale à ce livre au titre évocateur : «The Power of Unreasonable People».

L’entrepreneur bien connu qu’est Steve Jobs d’Apple partage en effet les mêmes convictions que John Elkington et Pamela Hartigan, les auteurs de ce livre inspiré.
Les «fous» auxquels ces derniers font référence ne sont autres que les entrepreneurs sociaux qui pourraient bien détenir entre leurs mains notre avenir à tous.
unreasonable-people
L’époque charnière que nous vivons est pleine de challenges – du terrorisme à la pauvreté en passant par le réchauffement climatique et la menace de pandémies – auxquels nous ne pourront répondre sans l’engagement et la transformation radicale des entreprises et des marchés.
C’est donc aujourd’hui plus que jamais que nous avons besoin de ces agents de changement, souvent qualifiés de fous ou d’illuminés, que sont les entrepreneurs sociaux. Agissant aux frontières de nos systèmes inefficaces, ces innovateurs inventent les nouveaux business models portant la promesse du changement social dont ils sont le catalyseur.

Au fil des pages, vous apprendrez comment ces pionniers sont en train de révolutionner des industries entières, des chaînes de valeurs, jusqu’au fonctionnement même des entreprises, en créant de nouveaux marchés à forte croissance partout dans le monde. Une multitude d’entreprises sociales sont décrites, toutes plus étonnantes les unes que les autres .

En introduisant cette nouvelle génération d’entrepreneurs, les auteurs nous prouvent comment des innovateurs apparemment déraisonnables ont construit des entreprises inédites qui nourrissent chaque jour la révolution sociale à venir !

2114_NpAdvHover

A propos des auteurs:
John Elkinton est le co-fondateur de l’agence de conseil internationale SustainAbility.
Pamela Hartigan est directrice de la fondation Schwab pour l’entreprenariat social. Ensemble, ils ont créé Volans (2007) une entreprise, entre cabinet de conseil et incubateur, dédiée au développement de l’innovation sociétale dans le business.

Référence du livre :
«The Power of Unreasonable People: How Social Entrepreneurs create markets that change the world » par John Elkington et Pamela Hartigan, Harvard Business Press, 2008

Anais P.

Bonjour Christian, Je vous ai envoyé un email afin que vous puissiez avoir mon adresse email. Anais

Add your comment
Spread the love

Nous avons décidé de vous présenter aujourd’hui Wangari Maathai, Kényane au combat extraordinaire.

Issue d’une famille paysanne de l’ethnie Kikuyu des Hautes Terres du Kenya, elle est la première femme d’Afrique de l’Est à obtenir son baccalauréat en biologie, à décrocher un doctorat, à devenir professeur et à diriger un département universitaire (à Nairobi).
A son retour des Etats-Unis où elle poursuivait ses études, elle commence son combat lorsqu’elle réalise la situation dramatique dans laquelle se trouve son pays. Elle décide alors d’intervenir et crée le Mouvement de la ceinture verte en 1977. Ce projet ambitieux est destiné au reboisement, mais cherche également à élever la conscience de la population kenyane, et plus particulièrement des femmes, face à un des grands défis actuels : la déforestation.

wangari maathai

Présenté ainsi, nous pourrions croire que tout a été facile, pourtant cela est bien loin d’être le cas. Brutalités, harcèlements, séjours en prison, interdite de territoire ont fait parti de son quotidien. Malgré tout cela, cette femme de caractère ne cessera de se battre. Le jour où on lui décerne le Prix Nobel de la Paix, elle pleure des larmes de bonheur tout en pensant à tout le chemin parcouru jusque là. Cette distinction lui est attribuée en 2004 pour « son approche holistique du développement durable [qui] embrasse la démocratie, les droits de l’Homme en général et les droits des femmes en particulier » ainsi que pour «sa contribution en faveur de la démocratie et de la paix ». L’ancien président français Jacques Chirac l’a faite Chevalier de la Légion d’honneur en 2006 et elle a reçu à travers les années de nombreux autres Prix et distinctions.

affiche nous resterons sur terreA 69 ans, elle continue son combat au Kenya et à travers le monde et fait raisonner sa voix de militante féministe, pacifiste et écologiste. Elle fait d’ailleurs partie des quatre personnalités du film « Nous resterons sur Terre », qui établit le bilan des conséquences actuelles sur l’environnement.

Son mot d’ordre est : « Nous n’avons pas le droit ni de fatiguer ni de renoncer ».

Si la vie et le combat de Wangari Muta Maathai vous intéresse, nous vous recommandons son autobiographie1 que nous avons trouvée saisissante. Un livre qui nous pousse à prendre conscience que des petits gestes peuvent provoquer de grands changements.

Livres écrits par Wangari Maathai (traduit en français) :
book wangari1 “Celle qui plante les arbres” (2007)
Editions Héloïse d’Ormesson (Prix des Lectrices de Elle 2008)
“Pour l’amour des arbres” (2005)
Editions de l’Archirpel (Préface de Nicolas Hulot)
Autres livres (en anglais):
“The Green Belt Movement : Sharing the Approach and the Experience” (2003)
“The Canopy of Hope : My Life Campaigning for Africa, Women, and the Environment” (2002)

Le site internet du Mouvement de la ceinture verte/The Green Belt Movement :
http://www.greenbeltmovement.org/

Posté par Anaïs P.

LeSocialBusiness.fr Copyright © 2013. Tous Droits Réservés