Archiveseptembre 2009

1
Les Entrepreneurs sont faits pour changer le monde…
2
Evénement: Cité des Sciences, Entreprenariat social : Créer un projet économique social et solidaire
3
« Social Capital Market » SOCAP 09 -
4
La Ruche: Réveillez l’entrepreneur social qui est en vous!
5
Le pouvoir aux fous !
6
Antropia : l’incubateur social by ESSEC
7
Envie d’agir – Donnez de l’élan à vos projets !
8
Sociale et solidaire, l’économie qui sait où elle va

Les Entrepreneurs sont faits pour changer le monde…

Pour bien commencer la semaine, nous vous proposons cette vidéo que nous trouvons très inspirante.

Il ne s’agit pas d’une vidéo dédiée spécifiquement à l’entreprenariat social, mais plutôt à l’entreprenariat en général.

Elle propose une description de l’entreprenariat que nous trouvons adéquate et compatible avec l’idée que nous nous faisons du social business. Et elle prouve bien qu’il est dans les gênes des entrepreneurs d’améliorer, d’une façon ou d’une autre, le quotidien de la société et ainsi le monde dans lequel nous vivons.

Voici la vidéo, Bonne Semaine !

[youtube T6MhAwQ64c0]

Evénement: Cité des Sciences, Entreprenariat social : Créer un projet économique social et solidaire

La cité des Sciences et de l’Industrie de Paris organise une rencontre/débat sur le sujet:

Entreprenariat social : Créer un projet économique social et solidaire.

Au sein de son pôle, la cité des métiers, des professionnels répondront à des questions et présenteront différentes initiatives développées en France.

Capture d’écran 2009-09-24 à 08.07.44

Voici un exemple des sujets traités:
Des entreprises d’insertion au commerce équitable en passant par les SCOP et les SCIC, autant de possibilités pour l’entreprenariat social.
Que recouvre exactement l’entreprenariat social ?
Comment monter un projet à la fois économique et solidaire ?
Quelles sont les structures ressources qui peuvent vous aider dans le montage de votre projet ?

Capture d’écran 2009-09-24 à 08.08.14

Cet évènement aura lieu la semaine prochaine: mercredi 30 septembre 2009 de 14h30 à 17h30 à la Cité des Métiers de la Cité des Sciences de Paris.
L’accès libre et gratuit.

Site web: http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/metiers/global_fs.htm
Cité des Sciences et de l’Industrie - 30, avenue Corentin-Cariou – 75019 Paris.logo_cite_des_sciences Ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h, dimanche de 10h à 19h, fermé le lundi.
Accès
Métro : ligne 7, station Porte de la Villette.
Bus : 75, 139, 150, 152, 249, PC.
Parc auto payant : entrée quai de la Charente.

« Social Capital Market » SOCAP 09 -

La faillite internationale des marchés financiers a donné une crédibilité nouvelle aux projets d’intérêt général dont les performances ont surpassé celles des portefeuilles classiques.

En 2008, SOCAP mettait en lumière l’émergence d’un nouveau marché de l’investissement lié à l’entrepreneuriat social.

En 2009, SOCAP témoigne de la structuration de ce marché et de la volonté de ses acteurs de faire de l’impact social un facteur nécessaire pour les arbitrages opérés par les investisseurs.

SOCAP09-SalesPack.indd

Trois facteurs clés semblent se trouver au cœur de la création durable d’un marché du capital financier des projets à mission sociétale : la prise en compte systématique du développement durable dans l’évaluation du risque des projets, le décloisonnement entre donation et investissement, l’arrivée massive de nouveaux investisseurs dans le secteur.

Systématiser la prise en compte du « développement durable » dans l’évaluation des projets

Les investisseurs ne peuvent plus faire l’impasse sur les questions liées à la surpopulation et à la dégradation structurelle de l’environnement quand ils évaluent le risque d’investissement.

Le pas supplémentaire serait de systématiser l’investissement dans des projets d’intérêt général. Afin de s’engager dans cette direction, les investisseurs témoignent d’un besoin crucial d’outils de mesure harmonisés permettant d’évaluer simplement la valeur sociale de l’offre et la prise de risque dans des secteurs très variés.

Pour ce faire, il faut diminuer les coûts de recherche, d’évaluation et de transaction sur ce marché grâce à l’intermédiation d’acteurs spécialisés dans les projets d’entrepreneuriat social.

On peut se demander toutefois quelles conséquences l’harmonisation des outils de mesure de l’impact pourrait avoir sur les innovations sociales qui nécessitent un cadre qui laisse place aux expérimentations.

Capture d’écran 2009-09-22 à 19.55.39
Encourager les montages multi acteurs, sortir de la dichotomie investissement OU donations

A SOCAP, on s’est intéressé à la meilleure façon de faire collaborer des investisseurs privés et publics selon la maturité ou les besoins de financement des projets.

C’est une nouvelle collaboration entre les différents acteurs de l’industrie –  fonds d’investissements, fondations mais aussi gouvernement et particuliers – qui peut apporter un nouveau souffle au secteur.

Investisseurs publics et particuliers sont invités à s’associer aux montages pour garantir le maintien de la dimension sociale des projets. Le gouvernement, lui, est plébiscité pour créer des systèmes d’incitation permettant d’internaliser les questions sociales et environnementales au marché financier.

Favoriser l’arrivée massive de nouveaux investisseurs dans des projets à vocation sociétale

L’émergence de tout marché est conditionnée par l’arrivée massive d’argent frais pour soutenir le changement d’échelle des projets.

Les investisseurs en capital risque présents à SOCAP s’intéressent prioritairement aux projets d’innovation sociale soutenus par des modèles économiques autoportés capables de maximiser les revenus et préserver la mission sociétale.

A ce jour, seul le modèle économique du microcrédit a permis de générer des revenus suffisants pour attirer des capitaux à long terme et permettre une duplication à grande échelle. L’urgence réside donc dans l’expérimentation afin de trouver des nouveaux modèles économiques pertinents capables de maximiser impact social et revenus.

Malgré une absence flagrante des entrepreneurs sociaux et une perspective assez américaine, la question centrale soulevée à Socap reste valable pour le continent européen : comment attirer des capitaux plus importants  dans le secteur de l’entrepreneuriat social pour permettre à des initiatives prometteuses de changer d’échelle et être dupliquées à différents secteurs ? Comment combiner différents véhicules de financement – donations, dettes, capital risque – pour créer des montages performants capables d’assurer la durabilité des projets et la persistance de la mission sociale ? Comment faire émerger des innovations sociales tout en régulant les pratiques de ce nouveau marché ?

Capture d’écran 2009-09-22 à 19.53.56

Et vous, quels sont vos pronostics sur l’évolution du secteur du Social Business en Europe ?

Posté par Emmanuelle Larroque, équipe d’Entrepreneurs Sans Frontières

La Ruche: Réveillez l’entrepreneur social qui est en vous!

Aujourd’hui, nous vous présentons un événement qui aura lieu cette semaine à Paris.

Capture d’écran 2009-09-21 à 11.21.14

Ca se passe à «La Ruche», un espace collaboratif de travail pour entrepreneurs sociaux. Comme tout social business qui se respecte, son modèle économique est donc soigneusement étudié pour qu’elle génère les revenus dont elle a besoin pour fonctionner… et même grandir !
La ruche héberge ainsi des entreprises sociales en leur donnant accès à une multitude ressources, leur permettant de travailler en communauté pour lier des partenariats, faire émerger des idées, des projets et ainsi mieux se développer.

Capture d’écran 2009-09-21 à 11.24.25
La Ruche existe depuis un an et fête ce 24 SEPTEMBRE son premier anniversaire.

A cette occasion, elle a décidé de célébrer l’innovation sociale avec l’ensemble de sa communauté. Entrepreneurs sociaux, entreprises, fondations et partenaires seront au rendez-vous.

Au programme:

Ateliers participatifs pour vous mettre dans la peau d’un entrepreneur social, conversations croisées à travers un partage d’expériences, place du marché «Que proposent les entrepreneurs sociaux aujourd’hui ?», visites guidées thématiques et coups de projecteur sur La Ruche.

Capture d’écran 2009-09-21 à 11.13.50

Cet événement aura lieu à:
« La Ruche » 84 quai de Jemmapes 75010 Paris – France

L’entrée est de

  • 90 € HT pour les entreprises/institutions/fondations
  • 40 € HT entrepreneurs sociaux/ associations
  • 10 € Tarif Spécial Etudiants en contactant kateline (mise à jour)

Pour d’avantage de détails sur «La ruche» et l’évènement, rendez-vous sur: www.la-ruche.net

Plus d’infos pour participer à l’évènement (participant, volontaire, sponsor) et pour bénéficier de tarifs spécial étudiant :

Contactez kateline@la-ruche.net – 01 48 03 92 00

Le pouvoir aux fous !

«Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents…
Tous ceux qui voient les choses différemment, qui ne respectent pas les règles.
Vous pouvez les admirer, ou les désapprouver, les glorifier, ou les dénigrer.
Mais vous ne pouvez pas les ignorer. Car ils changent les choses.
Ils inventent, ils imaginent, ils explorent. Ils créent, ils inspirent. Ils font avancer l’humanité.
Là où certains ne voient que folie, nous voyons du génie.
Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde, y parviennent. »

[dailymotion x3472n]

Ces paroles tirées d’une publicité d’Apple constituent l’introduction idéale à ce livre au titre évocateur : «The Power of Unreasonable People».

L’entrepreneur bien connu qu’est Steve Jobs d’Apple partage en effet les mêmes convictions que John Elkington et Pamela Hartigan, les auteurs de ce livre inspiré.
Les «fous» auxquels ces derniers font référence ne sont autres que les entrepreneurs sociaux qui pourraient bien détenir entre leurs mains notre avenir à tous.
unreasonable-people
L’époque charnière que nous vivons est pleine de challenges – du terrorisme à la pauvreté en passant par le réchauffement climatique et la menace de pandémies – auxquels nous ne pourront répondre sans l’engagement et la transformation radicale des entreprises et des marchés.
C’est donc aujourd’hui plus que jamais que nous avons besoin de ces agents de changement, souvent qualifiés de fous ou d’illuminés, que sont les entrepreneurs sociaux. Agissant aux frontières de nos systèmes inefficaces, ces innovateurs inventent les nouveaux business models portant la promesse du changement social dont ils sont le catalyseur.

Au fil des pages, vous apprendrez comment ces pionniers sont en train de révolutionner des industries entières, des chaînes de valeurs, jusqu’au fonctionnement même des entreprises, en créant de nouveaux marchés à forte croissance partout dans le monde. Une multitude d’entreprises sociales sont décrites, toutes plus étonnantes les unes que les autres .

En introduisant cette nouvelle génération d’entrepreneurs, les auteurs nous prouvent comment des innovateurs apparemment déraisonnables ont construit des entreprises inédites qui nourrissent chaque jour la révolution sociale à venir !

2114_NpAdvHover

A propos des auteurs:
John Elkinton est le co-fondateur de l’agence de conseil internationale SustainAbility.
Pamela Hartigan est directrice de la fondation Schwab pour l’entreprenariat social. Ensemble, ils ont créé Volans (2007) une entreprise, entre cabinet de conseil et incubateur, dédiée au développement de l’innovation sociétale dans le business.

Référence du livre :
«The Power of Unreasonable People: How Social Entrepreneurs create markets that change the world » par John Elkington et Pamela Hartigan, Harvard Business Press, 2008

Parmi les nombreuses aides qui existent pour les entrepreneurs, l’une des plus importantes et utiles sont les incubateurs. Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce terme, un incubateur est une structure d’accompagnement de projets de création d’entreprises. 
Il peut apporter un appui en termes d’hébergement, de conseil et de financement, lors des premières étapes de la vie de l’entreprise.

antropia_ass_081031170856

C’est pour cela que nous avons décidé de vous présenter, Antropia, l’un des premiers incubateurs sociaux en France. Lancé en 2005 par la Chaire Entreprenariat Social de l’ESSEC et de la Caisse d’Epargne Ile-de-France, cette incubateur social, doté également d’un fonds d’amorçage philanthropique, soutient des entrepreneurs sociaux franciliens dans la phase de lancement de leur projet.

L’incubateur leur offre donc un accompagnement stratégique et un soutien technique à travers les différents experts de la chaire et de ses partenaires. Les incubés recevront aussi un soutien logistique grâce à l’accès à un bureau dans l’incubateur et baigneront dans un milieu qui leur permettra d’agrandir leur réseau. Puis ils auront accès à un soutien financier qui se traduit sous la forme de bourses ou de prêts d’honneur.

Pour intégrer Antropia, il faut répondre à des critères d’éligibilité et de sélection, que vous trouverez en détails sur la plaquette de l’incubateur (cf. lien en bas de l’article).

Antropia vise normalement à accompagner 20 projets cette année.

Pour plus d’informations rendez-vous sur:
Le site de l’incubateur: http://www.essec-entrep-social.com/fr/projets_operationnels/antropia.html
Lien pour télécharger la plaquette: http://www.essec-entrep-social.com/fr/projets_operationnels/docs/Antropia/Plaquette_Antropia.pdf

Envie d’agir – Donnez de l’élan à vos projets !

EA

Aujourd’hui, nous allons mettre à l’honneur une initiative d’aide à la création d’entreprise qui pourrait bien nous être utile un jour, lorsque l’idée miracle émergera et que nous souhaiterons passer à l’action…Le dispositif «Envie d’agir», initiative phare du Ministère en charge de la jeunesse, soutient, valorise et encourage l’esprit entreprenarial des jeunes en leur donnant la possibilité de laisser libre cours à leur créativité et leur audace dans le domaine de leur choix. Les projets d’entreprises ou d’associations devront davantage être orientés vers la création de valeur sociale que vers la recherche du profit.

Mais comment en bénéficier? Il faut être âgé de 11 à 30 ans et avoir envie de développer une activité associative ou professionnelle qui soit davantage orientée vers la création de valeur sociale que vers la recherche du profit. Le niveau d’études ou la situation financière du porteur de projet ne font pas partie des critères de sélection, seul le projet et son impact comptent !
Le programme se décline en 2 dispositifs à l’échelle nationale :

- Envie d’agir – Projets jeunes : dispositif départemental, s’adresse aux 11-30 ans et soutient les premiers projets, individuels ou collectifs, présentant un caractère d’intérêt général, d’utilité sociale, d’animation locale… La bourse peut atteindre 1 000 €.

- Envie d’agir – Défi jeunes : dispositif régional, il est destiné aux 18-30 ans et vise à aider tous les projets qui présentent un caractère de défi personnel ou professionnalisant et qui ont un impact sur le projet de vie des jeunes. La bourse peut atteindre 6 000 €.

Il faut donc déposer son dossier et, après une validation des critères de recevabilité et de la viabilité du projet par des experts, le candidat doit passer devant un jury pour exposer son projet.

Une fois la bourse obtenue, le candidat dispose d’une à deux années pour lancer son projet (cette période varie selon les dispositifs). Afin de l’aider dans cette démarche, un réseau de correspondants est mis à sa disposition pour lui porter conseil pendant toutes les étapes du projet.

A cela s’ajoute, en fin d’année,  un jury national « Envie d’agir » qui apporte un soutien financier supplémentaire ainsi qu’une visibilité nationale aux projets les plus exemplaires.

Voici les vidéos décrivant les projets des lauréats de l’édition 2008 dans la catégorie entreprenariat social.

1er prix, « Développement sans frontières » Sebastien Bourbousson

[dailymotion x88w0v]

2ème prix, « En visages » Melissa Menard
http://www.dailymotion.com/video/x88w14_2eme-prix-melissa-menard-entreprena_lifestyle

3ème prix, « Le noctambule » Christophe Hebert
http://www.dailymotion.com/video/x88w6v_3eme-prix-christophe-hebert-entrepr_videogames

Pour plus d’infos:
Site Envie d’agir: http://www.enviedagir.fr/sommaire.php3

Pour télécharger la brochure institutionnelle et plus de contenu : http://www.enviedagir.fr/article.php3?id_article=1810

Sociale et solidaire, l’économie qui sait où elle va

Vous voulez découvrir une économie qui a du sens ?
En novembre, participez au Mois de l’économie sociale et solidaire !

Et si on mettait vraiment l’économie au service de l’homme ?

VISUEL_MESSAGE_MOIS_ESS

Les acteurs de l’Economie sociale et solidaire démontrent tous les jours qu’une autre forme d’économie est possible… le Mois de l’économie sociale et solidaire permet de le faire savoir !

Avec le Mois de l’économie sociale et solidaire, le mois de novembre est dorénavant un rendez-vous incontournable pour les acteurs de l’économie sociale et solidaire et pour les citoyens curieux d’une économie plus responsable qui sait répondre aux préoccupations des Hommes et des Territoires.

Ce Mois de l’économie sociale et solidaire permet de mettre un coup de projecteur sur les entreprises et les acteurs qui agissent au quotidien pour une économie plus humaine, une société plus équitable, des actions et des activités plus responsables et solidaires…

LOGO_MOIS_ESS

Plusieurs centaines de manifestations sont proposées aux citoyens par les acteurs de cette économie : manifestations vitrine sur l’économie sociale et solidaire, portes-ouvertes, visites d’entreprises, concerts associatifs, débats publics, journées de prévention…  Des événements réunis sous un même logo, celui du Mois de l’économie sociale et solidaire, et dans un  même programme régional.

Un site internet interactif  www.lemois-ess.org permet d’élaborer facilement son programme personnalisé en fonction de son territoire et de ses centres d’intérêts (économie, culture, sport, services à la personne, environnement, insertion…). On y trouve, également, des informations sur cette autre manière d’entreprendre qui pourvoie près de 10% des emplois salariés en France, on peut y consulter la liste des entreprises qui ont souhaité affirmer leur appartenance à l’économie sociale et solidaire  et les citoyens peuvent, eux-mêmes, s’engager pour favoriser la reconnaissance de cette économie indispensable à une société plus équitable et durable.

Rendez-vous sur le site www.lemois-ess.org et sur les territoires pendant tout le mois de novembre pour découvrir l’économie sociale et solidaire, près de chez vous, autour de thématiques et d’actions concrètes !bandeau_signature_mail

Bookmark and Share

LeSocialBusiness.fr Copyright © 2013. Tous Droits Réservés